Vineuil en Transition

Accueil » Posts tagged 'Résilience'

Archives de Tag: Résilience

Un matin de décembre au jardin de la Bonne Dame.

Avant les fêtes de fin d’année, nous nous sommes réunis au jardin de la Bonne Dame pour une plantation d’arbres fruitiers.dsc00258

Comme d’habitude, nous nous sommes retrouvés dans la bonne humeur autour d’un café et de viennoiseries.

Nous avions de nouvelles recrues!

 

 

Cela a aussi été l’occasion de constater que les semis de fèves avaient poussé, ainsi que quelques champignons!

 

 

Les travaux vont bientôt reprendre…

Publicités

Les lasagnes de la Bonne Dame.

 

Ces dernières semaines, les jardiniers de la Bonne Dame ont mis en place deux lasagnes d’hiver.

 

Commencez par réunir une équipe sympathique, amenez du café (merci Arnaud et Jérôme!), n’oubliez pas les chouquettes (merci Dominique!)…

 

Voici la liste des ingrédients: des brindilles, du broyat, des orties, des feuilles mortes et du fumier de cheval.

Pour la recette rien de plus simple, il faut d’abord  décompacter la terre et enlever les adventices présents.

Apportez une première couche: des brindilles pour permettre une bonne aération, suivie d’une deuxième couche: 10 cm de broyat suffisamment humide (ne pas hésiter à le mouiller).

20181021_113723

La troisième couche se compose de 5 cm d’ortie (ou  autre matière verte), disposez ensuite une quatrième couche de 10 cm de feuilles mortes.

 

 

Vous pouvez enfin apporter la cinquième couche: du fumier de cheval (6 mois de préférence).

20181021_113938

 

Pour terminer, semez dans des « nids » de terreau des radis noirs (merci Cyril!), des pois, des fèves (merci Philippe!), des navets, de la roquette, des salades d’hiver. Vous pouvez également planter certains choux.

 

 

Et surtout, faites participer les enfants!!!!

 

 

Bon appétit !!!

Un dimanche au Jardin de la Bonne Dame

Dimanche 7 octobre 2018, les jardiniers de la Bonne Dame s’étaient donnés rendez-vous.

Au programme:

Cueillette!

 

Observations!

 

 

Recherche de pommes de terre!

 

 

Encas offert par Florin!

DSC00226

Nous avons, également, délimité le terrain, les zones qui concernent le parking, la zone de dépôt. Nous avons  discuté de l’emplacement des zones de culture, des zones de prairie, des chemins d’accès pour les véhicules… Tout cela apparaîtra sur le prochain plan!

 

 

 

La NR parle des Incroyables!

Allez voir l’article de la Nouvelle République sur l’incroyable rencontre  en cliquant ici.

Une rencontre incroyable!

Vendredi 5 octobre 2018 à 18h30 a eu lieu une rencontre des Incroyables de Vineuil, ce fut forcément une rencontre incroyable!

Les Incroyables Comestibles ont été lancés à Vineuil en mars 2017, les premières jardinières fabriquées chez Jessica et Jérôme ont été installées au printemps de cette même année.

Lancement IC - A la Une

Ce mouvement de la transition citoyenne des territoires parti d’Angleterre en 2006, mobilise des milliers de personnes dans plus de 500 communes en France. Il a également un rayonnement planétaire puisqu’il est présent dans 25 pays, sur tous les continents.

 


Cela commence, la plupart du temps, par l’installation de jardinières (18 à Vineuil aujourd’hui et 10 en cours d’installation). Puis, si le mouvement prend de l’ampleur ou si certaines personnes en ont l’envie, des plantations peuvent apparaître sur certains parterres, sur certaines zones de pelouse, dans certains parcs.

 


Vendredi, étaient réunis Michel, Bernard, Jean-Claude, Cyril, Dominique, Julien, Yannick, Adèle, Samuel, Monique, Hélène. Sans oublier les enfants: Elsa, Lucie, Thibault, Thomas, Adèle, Louisa et Elie.

Une question a porté sur la manière d’expliquer ce mouvement à ses voisins. La fête des voisins est sans doute le moment idéal pour en parler. L’affichette « Nourriture à partager » pourrait être remodelée de façon à avoir un aspect moins formel (avec des abeilles par exemple).

Les jardinières ont été diversement accueillies, pour certains il n’y a quasiment pas eu de cueillette, pour d’autres le succès est réel. La réticence à cueillir dans une jardinière (est-ce privé? Qu’est-ce qui a été mis dedans? etc…) pourrait être levée par l’installation d’un bac à côté avec les légumes à partager, par l’installation d’étiquettes indiquant ce qui est planté.

Pour ce qui est de l’irrigation et des légumes à planter, les échanges ont apporté des débuts de solution (installation d’oyas, planter en lasagne, utiliser des bouteilles en plastique et en verre, planter des fleurs comestibles …)

Une idée a été lancée: organiser une « randonnée des jardinières » pour se rencontrer et échanger sur les différentes façons de faire.

Affaire à suivre…

Les Incroyables de Vineuil.

10 nouveaux Incroyables Comestibles ont rejoint les 7 qui s’étaient installés l’année dernière!

Jean-Claude habitant la route de Chambord nous dit que les fraise ont beaucoup plu, les framboises moins et que les tomates arrivent!

Dominique de la rue des Paradis, nous parle du pied de tomates qui pousse bien et du pied de courgettes qui a pris un peu trop de place étouffant les radis et les haricots.

Toujours dans cette rue, Claudine (une cueilleuse de champignons!) a constaté que les salades plantées avaient trouvé preneur.

Rue François Villon, Michel a fini la récolte des fraises et attend les tomates.

Xavier qui habite dans la rue Françoise Giroud a rencontré un franc succès avec sa ciboulette, c’est un peu moins vrai avec le reste.

Catherine  a installé une jardinière (confectionnée dans l’atelier de Fabien Ravion) à Saint-Gervais-la-Forêt rue Louis Chesneau. Nous pouvons y trouver 4 plants de tomates différents, des soucis, un pied de courgette et un pied de potimarron.

L’aventure des Incroyables Comestibles se poursuit à Vineuil (10 personnes sont en attente d’une jardinière…)!!

Construction d’un abri au jardin partagé!

AbriUn abri a été construit mercredi 27 juin par Fabien, Arnaud et Yannick!

Celui-ci va permettre de ranger du petit matériel et récupérer de l’eau pour le Jardin de la Bonne Dame.

Les pommes de terre vont bientôt pouvoir être ramassées, les topinambours et les courges se portent très bien, les pieds de tomate poussent également.

Il faut souligner l’investissement d’Arnaud (le référent du jardin partagé) qui est toujours sur le pont en dépit des nombreuses difficultés rencontrées  cette année.

Nouveaux ateliers « Fabrication de jardinières » pour les IC

La distribution de jardinières pour les Incroyables Comestibles lors du marché paysan du 11 avril 2018 ayant eu un tel succès, 2 ateliers de fabrication étaient organisés les dimanche 20 et 27 mai 2018. Fabien Ravion, charpentier-couvreur installé à Saint-Claude-de-Diray et membre de Vineuil en Transition, a eu la gentillesse de nous accueillir et de nous prêter son atelier et son matériel. Il nous a aussi prodigué de précieux conseils.

Résultat : 4 jardinières terminées en deux demi-journées. Une cinquième de grande dimension reste à finir. Elle trouvera sa place prochainement à la Chrysalide.

Demain : croissance ou décroissance ?

Rdv biblio 09-2017 2

C’était le thème du rendez-vous de la bibliothèque de Vineuil auquel participait Vineuil en Transition sur invitation de la mairie le vendredi 29 septembre 2017. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister à cette sympathique soirée, en voici un petit résumé.

Après une introduction de Christian Mary, adjoint à la culture, Vineuil en Transition a présenté sa vision de la décroissance. Non, il ne s’agit pas de revenir à l’âge de pierre, mais de réduire notre consommation :

  • de biens, d’une part, en luttant contre les gaspillages de toutes sortes et en réparant/ré-utilisant plutôt qu’en remplaçant ;
  • d’énergie, d’autre part, en pratiquant la sobriété énergétique (voir à ce sujet le défi Famille à énergie positive) et en relocalisant notre économie afin de limiter les besoins en transport.

Gilles Deguet, ancien vice-président de la région Centre et fervent écologiste, a ensuite exposé quelques unes des raisons qui rendent aujourd’hui la décroissance inéluctable : réchauffement climatique dû à l’émission trop importante de gaz à effet de serre (GES), exploitation déraisonnée des ressources minières qui se raréfient (hydrocarbures en tête), système agricole qui épuise les sols (à ce sujet voir l’initiative citoyenne européenne People4Soil), impact environnemental qui provoque l’effondrement de la biodiversité. Gilles a également rappelé que pour maintenir le réchauffement climatique sous la barre des 2 °C, il nous faut diminuer nos émissions de GES d’un facteur 4 ce qui revient à diviser notre consommation d’énergie par 2 et à diviser les émissions de GES pour produire cette énergie également par 2. L’avenir sera donc décarboné ou ne sera pas et c’est dès maintenant qu’il faut s’atteler à la transition vers cette société post-carbone.

Suite à cet état des lieux, des échanges spontanés ont eu lieu entre les trois intervenants et un public essentiellement acquis à la cause de la décroissance. Il en ressort trois grandes interrogations.

1. Comment peut-on œuvrer à la transition écologique ?

Confirmant l’analyse de Rob Hopkins, Gilles Deguet estime qu’il est futile dans le contexte actuel d’attendre une solution de nos dirigeants et que l’action individuelle, bien qu’utile, ne sera pas suffisante. Entre ces deux niveaux d’action (étatique et individuel) se trouve le mouvement de Transition qui se propose de stimuler, soutenir et coordonner les actions citoyennes qui œuvrent localement et concrètement pour la transition écologique. C’est la raison d’être de Vineuil en Transition.

Gilles Deguet confirme l’importance de l’action citoyenne qui selon lui doit également s’exercer dans le registre de la contestation afin de limiter les débordements du libéralisme.

2. Comment convaincre d’autres personnes de la nécessité de la décroissance ?

Certaines personnes se sentent désarmées lorsqu’il s’agit d’en convaincre d’autres du bienfondé de leurs convictions écologiques. Vineuil en Transition estime qu’il ne faut pas nécessairement chercher à convaincre. En effet, l’écologie qui effraie (attention la fin du monde est proche) ou celle qui culpabilise (polluer c’est mal) ont fait la preuve de leur inefficacité. Le mouvement de Transition propose plutôt d’inciter les gens à emprunter la voie de la transition écologique en montrant, grâce à des solutions concrètes et locales, qu’elle est bien plus désirable que celle proposée par la société de consommation actuelle. Gilles Deguet ajoute que l’action citoyenne est en elle-même attirante car elle offre l’opportunité de se rendre utile et est porteuse de sens.

3. Comment dépasser le caractère anxiogène de la décroissance ?

Pour d’autres, bien qu’il en comprenne la nécessité, l’idée même de décroissance est angoissante car elle est synonyme de perte de leur confort habituel et d’une partie des facilités que procure la vie moderne. Inutile de le nier, sur le chemin de la décroissance, la question de ce qui constitue nos vrais besoins finit toujours par se poser et se recentrer sur ceux-ci sera inévitable à un moment donné.

Mais n’en déplaise à certain, bien que le téléphone portable soit un outil très pratique, il ne répond pas à un besoin essentiel, encore moins vital. Pour preuve, nous vivions très bien sans il y a seulement quelques décennies à une époque qui ne ressemblait pourtant en rien à l’âge de pierre.

Alors faut-il vraiment s’angoisser à l’idée de devoir peut-être revenir sur certaines technologies récentes dont l’impact environnemental est sans commune mesure avec le service qu’elles rendent ? Pour le mouvement de Transition, il est assurément beaucoup plus angoissant d’imaginer tout perdre parce que nous n’aurons pas réussi à emprunter le chemin de la décroissance à temps.

Atelier « Fabrication de jardinières » pour les IC

Dimanche 26 mars 2017, quelques adhérents de Vineuil en Transition se réunissaient à nouveau pour un second atelier de fabrication de jardinières pour les Incroyables Comestibles.

Au programme, lasurage des jardinières construites lors de l’atelier précédent (grâce à un reste de lasure fourni par Yannick) et construction de quelques jardinières supplémentaires. L’excédent de palettes a été transformé en banc d’après un tutorial trouvé sur le web.

Un prochain atelier est programmé le 23 avril pour finaliser les jardinières (lasure et film géotextile).

Fabrication jardinières-7

Nolan en plein bricolage

Fabrication jardinières-8

Lasurage des jardinières

Fabrication jardinières-9

Elles sont pas belles ces jardinières !!!

Fabrication jardinières-10

Comment faire un banc avec 3 palettes en deux coups de cuillère à pot