Vineuil en Transition

Accueil » Posts tagged 'Conférence'

Archives de Tag: Conférence

Demain : croissance ou décroissance ?

Rdv biblio 09-2017 2

C’était le thème du rendez-vous de la bibliothèque de Vineuil auquel participait Vineuil en Transition sur invitation de la mairie le vendredi 29 septembre 2017. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister à cette sympathique soirée, en voici un petit résumé.

Après une introduction de Christian Mary, adjoint à la culture, Vineuil en Transition a présenté sa vision de la décroissance. Non, il ne s’agit pas de revenir à l’âge de pierre, mais de réduire notre consommation :

  • de biens, d’une part, en luttant contre les gaspillages de toutes sortes et en réparant/ré-utilisant plutôt qu’en remplaçant ;
  • d’énergie, d’autre part, en pratiquant la sobriété énergétique (voir à ce sujet le défi Famille à énergie positive) et en relocalisant notre économie afin de limiter les besoins en transport.

Gilles Deguet, ancien vice-président de la région Centre et fervent écologiste, a ensuite exposé quelques unes des raisons qui rendent aujourd’hui la décroissance inéluctable : réchauffement climatique dû à l’émission trop importante de gaz à effet de serre (GES), exploitation déraisonnée des ressources minières qui se raréfient (hydrocarbures en tête), système agricole qui épuise les sols (à ce sujet voir l’initiative citoyenne européenne People4Soil), impact environnemental qui provoque l’effondrement de la biodiversité. Gilles a également rappelé que pour maintenir le réchauffement climatique sous la barre des 2 °C, il nous faut diminuer nos émissions de GES d’un facteur 4 ce qui revient à diviser notre consommation d’énergie par 2 et à diviser les émissions de GES pour produire cette énergie également par 2. L’avenir sera donc décarboné ou ne sera pas et c’est dès maintenant qu’il faut s’atteler à la transition vers cette société post-carbone.

Suite à cet état des lieux, des échanges spontanés ont eu lieu entre les trois intervenants et un public essentiellement acquis à la cause de la décroissance. Il en ressort trois grandes interrogations.

1. Comment peut-on œuvrer à la transition écologique ?

Confirmant l’analyse de Rob Hopkins, Gilles Deguet estime qu’il est futile dans le contexte actuel d’attendre une solution de nos dirigeants et que l’action individuelle, bien qu’utile, ne sera pas suffisante. Entre ces deux niveaux d’action (étatique et individuel) se trouve le mouvement de Transition qui se propose de stimuler, soutenir et coordonner les actions citoyennes qui œuvrent localement et concrètement pour la transition écologique. C’est la raison d’être de Vineuil en Transition.

Gilles Deguet confirme l’importance de l’action citoyenne qui selon lui doit également s’exercer dans le registre de la contestation afin de limiter les débordements du libéralisme.

2. Comment convaincre d’autres personnes de la nécessité de la décroissance ?

Certaines personnes se sentent désarmées lorsqu’il s’agit d’en convaincre d’autres du bienfondé de leurs convictions écologiques. Vineuil en Transition estime qu’il ne faut pas nécessairement chercher à convaincre. En effet, l’écologie qui effraie (attention la fin du monde est proche) ou celle qui culpabilise (polluer c’est mal) ont fait la preuve de leur inefficacité. Le mouvement de Transition propose plutôt d’inciter les gens à emprunter la voie de la transition écologique en montrant, grâce à des solutions concrètes et locales, qu’elle est bien plus désirable que celle proposée par la société de consommation actuelle. Gilles Deguet ajoute que l’action citoyenne est en elle-même attirante car elle offre l’opportunité de se rendre utile et est porteuse de sens.

3. Comment dépasser le caractère anxiogène de la décroissance ?

Pour d’autres, bien qu’il en comprenne la nécessité, l’idée même de décroissance est angoissante car elle est synonyme de perte de leur confort habituel et d’une partie des facilités que procure la vie moderne. Inutile de le nier, sur le chemin de la décroissance, la question de ce qui constitue nos vrais besoins finit toujours par se poser et se recentrer sur ceux-ci sera inévitable à un moment donné.

Mais n’en déplaise à certain, bien que le téléphone portable soit un outil très pratique, il ne répond pas à un besoin essentiel, encore moins vital. Pour preuve, nous vivions très bien sans il y a seulement quelques décennies à une époque qui ne ressemblait pourtant en rien à l’âge de pierre.

Alors faut-il vraiment s’angoisser à l’idée de devoir peut-être revenir sur certaines technologies récentes dont l’impact environnemental est sans commune mesure avec le service qu’elles rendent ? Pour le mouvement de Transition, il est assurément beaucoup plus angoissant d’imaginer tout perdre parce que nous n’aurons pas réussi à emprunter le chemin de la décroissance à temps.

Publicités

Qualité de l’air en ville

Le samedi 4 mars 2017 à 9h30, le CDPNE organise une sortie sur le thème de la qualité de l’air en centre-ville de Blois. Inscription obligatoire auprès du CDPNE.

2259recto v3 vect HD

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Retour sur le ciné-débat du 27 janvier 2017 (la suite)

Voici un petit résumé du ciné-débat organisé le 27 janvier 2017 au cinéma Les Lobis autour du dernier documentaire de Marie-Monique Robin « Qu’est-ce qu’on attend ? ».

Tout d’abord, cet événement a donné lieu à deux articles dans la presse locale : l’un dans la Nouvelle République du 31 janvier 2017, l’autre dans Le Petit Blaisois du 6 février 2017. Nous nous félicitons de l’écho fait par la presse aux alternatives possibles à notre modèle de société actuel. Cela, plus la fréquentation importante lors de la soirée, montre l’intérêt grandissant du public pour la construction d’un avenir durable et nous encourage à multiplier ce type d’événements. Plus de 60 personnes nous ont laissé leurs coordonnées afin que nous les recontactions.

Après la projection, les animateurs ont demandé aux spectateurs d’exprimer en un ou quelques mots leur première impression, leur ressenti, leur envie, leur rêve suite au visionnage du film. Ils ont eu la possibilité d’inscrire ces remarques sur des post-it et de les coller sur l’affiche du film en sortant de la salle.

img_8374

Voici une tentative de synthèse des dizaines de messages qui nous ont été laissés sous forme d’un nuage de mots :

synthese-post-it

La soirée s’est poursuivie par une séance d’échange. Elle a été très suivie, par une salle restée pleine, ce qui a permis des échanges très riches.

img_8285

Il était demandé aux spectateurs de partager avec la salle les initiatives locales dont ils avaient connaissance et qui allaient dans le sens de la Transition. De nombreuses alternatives ont été cités :

  • La mise en place de composteurs en habitat collectif (démarche soutenu par VAL-ECO depuis plusieurs années) ;
  • Les défis Énergie «famille à énergie positive» organisés depuis 7 ans par les espaces Info→Énergie de la région Centre-Val de Loire ;
  • Les opérations «Nettoyons la nature» organisées régulièrement dans différentes communes (action qui peut d’ailleurs être effectuée tout au long de l’année par les randonneurs) ;
  • Les Incroyables Comestibles qui se développent partout en France (10 villes concernées en région Centre-Val de Loire dont bientôt Vineuil) ;
  • Le développement des AMAPs (11 dans le département dont Mer, Montrichard, Orchaise, Romorantin, Seur et Vineuil) ;
  • Deux projets d’habitat participatif à Molineuf et Blois ;
  • La radio local Studio Zef qui travaille à favoriser les échanges entre des groupes sociaux et culturels différents et à soutenir le développement local ;
  • L’installation d’un maraicher à Coudes grâce à l’association Terres de Lien ;
  • Le développement d’une éducation différente avec La Maison des Enfants, école Montessori à Blois (rencontre possible 1 jeudi sur 2 pendant le déjeuner au Liber’Thés) ;
  • Les opération type troc à plantes ou à graines organisées dans différentes communes dont Vineuil par l’association Vineuil Environnement ;
  • L’association Vélo 41 qui favoriser la pratique paisible, efficace et sécurisée de la bicyclette en tant que moyen de transport urbain et péri-urbain. Propose entre autre un atelier d’auto-réparation et une vélo-école ;
  • L’association Sel de Loire est un Système d’Échange Local de services, de savoirs et des biens. Les échanges sont quantifiés en grains de sel ;
  • Le projet Graines de jeunesse lancé par l’association Vineuil Environnement dont l’objectif est de sensibiliser les jeunes à leur environnement et leur futur rôle de citoyen ;
  • L’exemple de la ville de Villebarou dans laquelle tous les projets de développement durable ont été abandonnés lors du changement de municipalité. Ceci illustre le rôle primordial de la société civile dans la Transition.

Photo © E. Berrier

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Retour sur le ciné-débat du 27 janvier 2017

Salle comble pour le ciné-débat organisé le 27 janvier 2017 au cinéma Les Lobis autour du dernier documentaire de Marie-Monique Robin « Qu’est-ce qu’on attend ? ».
Vineuil en Transition et les Colibris 41 assuraient conjointement l’animation de la soirée. La séance d’échange en post-projection a été très suivie et très animée.

Nous travaillons au dépouillement des post-it pour pouvoir faire un retour rapide aux participants. Devant le succès de la soirée, nous réfléchissons déjà à l’organisation d’autres événements comme celui-ci.


Photo © E. Berrier

Enregistrer

Enregistrer

« Qu’est-ce qu’on attend ? »

Vineuil en Transition sera associée à la projection
du dernier documentaire de Marie-Monique Robin
« Qu’est-ce qu’on attend ? » au cinéma Les Lobis
le vendredi 27 janvier 2017 à 20h30.
Cette projection sera suivie d’un débat autour de la Transition.

qqa-fc2

Le film

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ?
C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit.
« Qu’est-ce qu’on attend ? » raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.
À l’initiative de la municipalité, Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le XXIème siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école.
Le film a été tourné sur quatre saisons, pendant une année cruciale – 2015 – qui a vu l’aboutissement de la quasi totalité du programme de transition. Plus qu’une « boîte à outils », dont chaque territoire (communes rurales ou quartiers urbains) peut s’inspirer, cette chronique de la transition au quotidien montre le bonheur et la fierté d’agir ensemble pour cette grande cause universelle qu’est la protection de la planète.

La bande annonce

La revue de presse

Article de presse « La Voix du Nord »

Article de presse « Le Courrier Picard »

Article de presse « Libération »

Article de presse « Alternatives Économiques »

Notre communication

Le flyer « Qu’est-ce qu’on attend ? »

Enregistrer

Enregistrer

Méthanisation : atouts et enjeux pour un développement local durable

Le mardi 6 décembre à 20h30, le CDPNE organise une conférence sur le thème de la méthanisation. Cette conférence se poursuivra le lendemain par une visite d’une unité de méthanisation dans la région de Vendôme.

8-06-12-16-flyer-conference-methanisation

9-07-12-16-flyer-visite-site-methanisation

Enregistrer

Enregistrer

La transition énergétique avec les citoyens

Le 25 novembre 2016 à 20h à la Salle Jean Cros (131 route de Châteaurenault à Blois), le collectif « Sortir du Nucléaire 41 » vous invite à une conférence-débat lors de laquelle Jacques Pallas, Maire de Saint-Georges-sur-Arnon (36), parlera de sa commune devenue l’emblème du développement éolien.
Là-bas, depuis 2009, un parc éolien fonctionne à merveille avec beaucoup de retombées économiques et fiscales qui ont permis à la commune de financer d’autres projets et de baisser les impôts locaux.
Ce projet éolien est devenu aujourd’hui un projet global de territoire à « énergie positive ». Il privilégie le financement participatif et citoyen. Depuis 2016, il vise une réduction de 20 % des gaz à effet de serre, une production de 20 % d’énergie renouvelable et 20 % d’efficacité énergétique.

Ciné/débat « Le Potager de mon grand père »

potager_de_mon_gd_pere1

Monsanto ? Où en est-on ?

Le 21 octobre 2016 à 20h30 aura lieu aux cinéma Les Lobis de Blois une projection du film Insecticide mon amour suivie d’une rencontre avec C. GRUFFAT, Président de Biocoop France et D. LEGRAND, Conseiller en aménagement du paysage et jardinage sur le thème : Monsanto ? Où en est-on ? Retour sur le Tribunal Monsanto à la Haye.

affiche-insecticidemonamour

Enregistrer

Résilience et avenir sans pétrole

Le 13 octobre 2016 à 20h30 aura lieu une conférence de Benoît Thévard  sur les conséquences probables de la fin prochaine de l’énergie bon marché (en particulier du pétrole) et comment s’y préparer.

6_rdv_nature

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer