Vineuil en Transition

Accueil » Posts tagged 'Alternatives'

Archives de Tag: Alternatives

Demain : croissance ou décroissance ?

Rdv biblio 09-2017 2

C’était le thème du rendez-vous de la bibliothèque de Vineuil auquel participait Vineuil en Transition sur invitation de la mairie le vendredi 29 septembre 2017. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister à cette sympathique soirée, en voici un petit résumé.

Après une introduction de Christian Mary, adjoint à la culture, Vineuil en Transition a présenté sa vision de la décroissance. Non, il ne s’agit pas de revenir à l’âge de pierre, mais de réduire notre consommation :

  • de biens, d’une part, en luttant contre les gaspillages de toutes sortes et en réparant/ré-utilisant plutôt qu’en remplaçant ;
  • d’énergie, d’autre part, en pratiquant la sobriété énergétique (voir à ce sujet le défi Famille à énergie positive) et en relocalisant notre économie afin de limiter les besoins en transport.

Gilles Deguet, ancien vice-président de la région Centre et fervent écologiste, a ensuite exposé quelques unes des raisons qui rendent aujourd’hui la décroissance inéluctable : réchauffement climatique dû à l’émission trop importante de gaz à effet de serre (GES), exploitation déraisonnée des ressources minières qui se raréfient (hydrocarbures en tête), système agricole qui épuise les sols (à ce sujet voir l’initiative citoyenne européenne People4Soil), impact environnemental qui provoque l’effondrement de la biodiversité. Gilles a également rappelé que pour maintenir le réchauffement climatique sous la barre des 2 °C, il nous faut diminuer nos émissions de GES d’un facteur 4 ce qui revient à diviser notre consommation d’énergie par 2 et à diviser les émissions de GES pour produire cette énergie également par 2. L’avenir sera donc décarboné ou ne sera pas et c’est dès maintenant qu’il faut s’atteler à la transition vers cette société post-carbone.

Suite à cet état des lieux, des échanges spontanés ont eu lieu entre les trois intervenants et un public essentiellement acquis à la cause de la décroissance. Il en ressort trois grandes interrogations.

1. Comment peut-on œuvrer à la transition écologique ?

Confirmant l’analyse de Rob Hopkins, Gilles Deguet estime qu’il est futile dans le contexte actuel d’attendre une solution de nos dirigeants et que l’action individuelle, bien qu’utile, ne sera pas suffisante. Entre ces deux niveaux d’action (étatique et individuel) se trouve le mouvement de Transition qui se propose de stimuler, soutenir et coordonner les actions citoyennes qui œuvrent localement et concrètement pour la transition écologique. C’est la raison d’être de Vineuil en Transition.

Gilles Deguet confirme l’importance de l’action citoyenne qui selon lui doit également s’exercer dans le registre de la contestation afin de limiter les débordements du libéralisme.

2. Comment convaincre d’autres personnes de la nécessité de la décroissance ?

Certaines personnes se sentent désarmées lorsqu’il s’agit d’en convaincre d’autres du bienfondé de leurs convictions écologiques. Vineuil en Transition estime qu’il ne faut pas nécessairement chercher à convaincre. En effet, l’écologie qui effraie (attention la fin du monde est proche) ou celle qui culpabilise (polluer c’est mal) ont fait la preuve de leur inefficacité. Le mouvement de Transition propose plutôt d’inciter les gens à emprunter la voie de la transition écologique en montrant, grâce à des solutions concrètes et locales, qu’elle est bien plus désirable que celle proposée par la société de consommation actuelle. Gilles Deguet ajoute que l’action citoyenne est en elle-même attirante car elle offre l’opportunité de se rendre utile et est porteuse de sens.

3. Comment dépasser le caractère anxiogène de la décroissance ?

Pour d’autres, bien qu’il en comprenne la nécessité, l’idée même de décroissance est angoissante car elle est synonyme de perte de leur confort habituel et d’une partie des facilités que procure la vie moderne. Inutile de le nier, sur le chemin de la décroissance, la question de ce qui constitue nos vrais besoins finit toujours par se poser et se recentrer sur ceux-ci sera inévitable à un moment donné.

Mais n’en déplaise à certain, bien que le téléphone portable soit un outil très pratique, il ne répond pas à un besoin essentiel, encore moins vital. Pour preuve, nous vivions très bien sans il y a seulement quelques décennies à une époque qui ne ressemblait pourtant en rien à l’âge de pierre.

Alors faut-il vraiment s’angoisser à l’idée de devoir peut-être revenir sur certaines technologies récentes dont l’impact environnemental est sans commune mesure avec le service qu’elles rendent ? Pour le mouvement de Transition, il est assurément beaucoup plus angoissant d’imaginer tout perdre parce que nous n’aurons pas réussi à emprunter le chemin de la décroissance à temps.

Publicités

Retour sur la journée de la Transition Blaisoise

Dimanche 24 septembre 2017, Vineuil en Transition participait à la Journée de la Transition Blésoise dans le cadre de l’événement national la Fête des possibles.

Au programme de l’association :

Ce fut une belle journée ensoleillée et conviviale qui nous fait attendre avec impatience l’édition 2018.

Les ateliers « Trucs & Astuces » du CIAS

Venez partager des bons plans et un moment convivial
tous les mercredis de 9 à 10h de la Chrysalide (rue des Ecoles à Vineuil)
.

Notre association, partenaire de  ces ateliers, a pour rôle de trouver des personnes ressources pour les animer. Voici nos premières idées : les lessives de Béa, les assaisonnements de Christelle, les fesses de bébé avec Nelly, … Si vous voulez animer un atelier ou qu’un thème soit abordé, n’hésitez pas à nous le faire savoir.

Le 1er a lieu ce mercredi, le 20 septembre, sur le thème des boutures de plantes aromatiques.

Récolte de pommes de terre au jardin partagé

Dimanche 10 septembre c’était jour de ramassage des pommes de terre au jardin partagé. Une partie du collectif s’était réuni pour récolter les tubercules plantés mi-mai. Merci à Arnaud qui a pensé à immortaliser cet événement.

Les jardiniers amateurs prévoient maintenant de se réunir pour préparer la saison 2018. Au programme : organisation du jardin et construction d’un abri (avant tout pour récupérer l’eau de pluie qui voudra bien tomber sur sa toiture).


Photos © A. Pinsard

Un jardin partagé qui démarre sur les chapeaux de roues

Le démarrage du projet a été quelque peu poussif (l’enquête lancée fin 2016 par distribution de questionnaires dans les boîtes aux lettres ayant récolté très peu de retours), mais les choses se sont franchement accélérées depuis le début du mois de mai.

Le mercredi 3 mai, nous organisions une réunion publique d’information. L’objectif était avant tout d’échanger avec des personnes intéressées par les modes alternatifs de jardinage (jardin partagé/familial, partage de jardin, incroyables comestibles) autour de leurs attentes. Finalement, cette réunion aura permis de constituer un groupe de 8 personnes motivées pour se lancer dans l’aventure du jardin partagé sur la parcelle que la municipalité met à notre disposition. 4 sont membres de Vineuil en Transition (Coline, Dominique, Nelly et Yannick), 4 ne le sont pas (Arnaud, Josiane, Nicole et Sophie). Ils ont depuis été rejoint par Claire et Cyril ce qui porte à 10 l’effectif du groupe.

Rapidement, après une visite conjointe de la parcelle le samedi 13 mai, le groupe a décidé de se lancer dans les premières plantations. Yannick ayant récupéré 20 kg de plan de pommes de terre, c’est par une planche de ce tubercule que les choses sérieuses ont commencé dès le mercredi 17 mai. En marge de cette « Opération patate », une planche de maïs-haricots-courges, la fameuse association dite des trois sœurs, a été semée. Les plantations se sont poursuivies le mercredi suivant avec une planche de tomates (fournies par Jack, un membre de VeT) et de salades (fournies par Cyril).

Voilà donc un jardin partagé qui commence à prendre forme. Reste à résoudre le problème de l’approvisionnement en eau dont l’absence sur la parcelle fait cruellement défaut, surtout par les chaleurs actuelles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Photos © P. Lamine, Y. Le Bihan

Le Cinécyclo Tour de France édition Centre a pris la route

Le Cinécyclo Tour de France édition Centre 2017 a débuté son périple dans la région Centre-Val de Loire par le Vendômois. Il passera par Saint Ouen, Prunay Cassereau, Meslay, Lancé, Landes le Gaulois, Champigny en Beauce et Blois avant d’arriver à Vineuil début juin pour 2 projections les 2 juin à 18h30 (suivie, pour ceux qui le souhaitent, d’un verre de l’amitié et du partage du pique-nique apporté par chacun) et 3 juin à 15h (accompagnée d’une vente de boissons et gâteaux au profit de l’association Cinécyclo).

Voici quatre articles parus récemment dans la NR concernant le début du voyage de Vincent Hanrion et son passage à Vineuil : Ses films carburent à l’énergie humaineCinécyclo, Pédaler pendant la séance cinéma et Soirées Cinécyclo avec Vineuil en transition.

Pédalez sur 2 continents sans quitter Vineuil

Vineuil en Transition invite le Cinécyclo à Vineuil.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Cinécyclo est un cinéma itinérant à vélo autonome en énergie grâce à une génératrice électrique à pédales. Le Cinécyclo Tour de France édition Centre 2017 sera de passage sur Vineuil pour deux séances les 2 juin 2017 à 18h30 et 3 juin 2017 à 15h.

Au programme, projection de courts documentaires sur les pays traversés lors des périples du Cinécyclo mettant plus particulièrement l’accent sur la solidarité et l’environnement. La particularité du Cinécyclo : les spectateurs sont invités à pédaler pour actionner la génératrice qui fournie l’électricité nécessaire à la projection. Chaque projection sera suivie d’un échange avec Vincent Hanrion, fondateur de l’association Cinécyclo et coordinateur du Cinécyclo Tour Ségénal.

Le 2 juin, nous en profiterons pour partager un verre de l’amitié à l’issue de la projection. Pour ceux qui le souhaitent, la soirée pourra se poursuivre par le partage du pique-nique apporté par chacun.

Le 3 juin, Vineuil en Transition organisera en marge de la projection une vente de boissons locales et de gâteaux maison pour le goûter. Les fruits de cette vente serviront à soutenir les actions de l’association Cinécyclo.

Les projections auront lieu dans la salle Loire de la Chrysalide située 13 rue des Écoles. Le prix est libre (contribution volontaire).


Photos ©Cinécyclo

Article dans la Nouvelle République du 12 avril 2017

Voici l’article « Les idées foisonnent pour l’avenir » paru dans la Nouvelle République du 12 avril 2017 à propos de la soirée du 7 avril autour du film Demain. Vineuil en Transition proposait aux participants au cours de cette soirée de s’exprimer à travers l’animation « des papillons ».

Atelier « Fabrication de jardinières » pour les IC

Dimanche 26 mars 2017, quelques adhérents de Vineuil en Transition se réunissaient à nouveau pour un second atelier de fabrication de jardinières pour les Incroyables Comestibles.

Au programme, lasurage des jardinières construites lors de l’atelier précédent (grâce à un reste de lasure fourni par Yannick) et construction de quelques jardinières supplémentaires. L’excédent de palettes a été transformé en banc d’après un tutorial trouvé sur le web.

Un prochain atelier est programmé le 23 avril pour finaliser les jardinières (lasure et film géotextile).

Fabrication jardinières-7

Nolan en plein bricolage

Fabrication jardinières-8

Lasurage des jardinières

Fabrication jardinières-9

Elles sont pas belles ces jardinières !!!

Fabrication jardinières-10

Comment faire un banc avec 3 palettes en deux coups de cuillère à pot

Incroyables Comestibles!

Dimanche 19 mars 2017, un groupe de vinoliens s’est réuni rue des Pâtis pour lancer les Incroyables Comestibles sur leur commune.

Une photo a été prise pour marquer l’évènement puis l’après-midi s’est poursuivie avec le démontage de palettes et la construction de jardinières de plusieurs dimensions. Nous devrions bientôt voir ces jardinières fleurir sur le territoire de Vineuil.

Originaire d’Angleterre, les Incroyables Comestibles (en anglais : Incredible Edible) sont un mouvement participatif citoyen.

Par des actions simples et accessibles à toutes et à tous, les Incroyables Comestibles cherchent  à promouvoir l’agriculture urbaine participative en invitant les citoyens à planter là où c’est possible et à mettre les récoltes en partage.

Les plantations comestibles sont directement implantées sur l’espace public ouvert à tous : chacun peut participer aux opérations de plantation, chacun peut participer à leur entretien et chacun peut récolter… et ce ne sont pas forcément les mêmes personnes !!!

Les actions de plantation partagées sont relayées par une pédagogie importante (50 % d’actions de plantation partagée / 50 % de pédagogie) qui vise à attirer l’attention sur l’enjeu du manger sain et local et sur l’importance de dynamiser les circuits courts d’alimentation.

Mouvement de la transition citoyenne des territoires, les Incroyables Comestibles mobilisent des milliers de citoyens au sein d’initiatives engagées dans plus de 500 communes, partout en France. Le mouvement Incredible Edible est présent dans 25 pays dans le monde sur tous les continents.

A bientôt autour d’une jardinière !


Photos © E. Berrier, C. Mortier