Vineuil en Transition

Accueil » Sensibilisation

Archives de Catégorie: Sensibilisation

Comité de Pilotage du 4 août 2019.

Dimanche 4 août 2019 a eu lieu un Comité de Pilotage auquel ont participé David avec un ami, Julien, Cyril, Frédéric, Christelle, Hélène, Louisa, Philippe et Yannick.

Voici les différents sujets abordés:

  • La mobilité douce:

Une carte collaborative a été proposée par Adèle au mois de mars afin de répertorier les points d’amélioration concernant les bandes et les pistes cyclables.

Notre objectif:  encourager, faciliter, sécuriser les trajets en vélo afin de réduire l’utilisation de la  voiture au-delà des trajets « loisirs ».

Nous décidons: créer un événement lors des Journées Vinoliennes du Développement Durable autour du vélo avec l’association Vélo 41.

Qui pilote ce projet ? : à définir!

 

  • L’implication de VeT dans les écoles

Adèle, qui est élue au Conseil d’école des Girards, a lancé l’idée d’une fête d’école « éco-responsable ». D’autres parents d’élèves ont commencé à travailler sur cette idée.

Notre objectif:  sensibiliser les enfants, les parents et les enseignants sur les questions environnementales autour de l’alimentation, la consommation, le gaspillage …

Nous décidons: proposer aux parents d’élèves d’associer VeT à cet événement et leur proposer de s’associer aux ventes de légumes et de plants. Nous décidons de contacter également les parents d’élèves du collège pour leur faire la même proposition concernant la vente. Il est prévu deux ventes de légumes (après les vacances de la Toussaint et de février) et une vente de plants (en mai).

Qui pilote ces projets ? : probablement Adèle, Frédéric et Marion.

 

  • La réorganisation du Verger pédagogique et du Jardin partagé

Yannick propose que nous rédéfinissions une organisation pour le verger et le jardin.

Notre objectif: développer une « zone à partager » avec une production de fruits et de légumes.

Nous décidons: Philippe doit constituer un « noyau dur » de personnes qui s’engageraient à gérer le Verger (en particulier de juin à septembre!). Yannick doit faire de même pour le Jardin.

Nous décidons également de faire l’acquisition de 20 cuves de 1000 L et de mettre en place un système d’irrigation pour nous assurer une certaine autonomie en période de restriction.

David doit contacter l’association Sémouraï pour étudier la possibilité d’implanter une parcelle de forêt dense.

Qui pilote ces projets ? : Philippe et Yannick.

 

  • Les Incroyables Comestibles

Notre objectif: développer des « zones de nourriture à partager » partout où cela est possible.

Nous décidons: poursuivre l’implantation de jardinières malgré les difficultés liées à la sécheresse et répertorier les zones à planter.

Qui pilote ce projet ? : Yannick.

 

  • L’organisation d’un ou plusieurs événements autour des enjeux environnementaux et climatiques

Notre objectif: sensibiliser les citoyens, les associations et les élus aux enjeux environnementaux et climatiques et inciter les futurs candidats à s’engager sur certaines propositions.

Nous décidons: organiser un ou plusieurs événements d’ici les élections municipales.

Qui pilote ce projet ? : Yannick.

 

  • La validation des comptes

Notre objectif: avoir la possibilité d’investir dans du matériel et d’organiser des événements.

Nous décidons: demander une subvention à la municipalité.

Qui pilote ce projet ? : Christelle.

Publicités

Des nouvelles de la Bonne Dame.

Le 10 février, les jardiniers de la Bonne Dame ont décidé de planter des aulx, des échalottes et des oignons sur la parcelle paillée. 

 

 

Frédéric en a profité pour ramasser des topinambours, je crois savoir qu’ils ont fait fureur (gustativement j’entends!)

 

 

Nous avons avancé sur notre travail de zonage en plantant des framboisiers pour délimiter le chemin d’accès du parking aux zones de culture.

 

 

 

Nous nous sommes également retrouvés le 3 mars, l’objectif était de préparer les zones qui accueilleront nos futurs plantations.

 

 

Une couche de carton sans encre, sans scotch, sans agrafe. Une couche de feuilles en cours de compostage.

Maintenant c’est aux décomposeurs et autres vers de terre de travailler !

Les enfants étaient évidemment de la partie.

 

 

 

 

 

 

Troc de graines du 3 février 2019.

 

Merci à Adèle qui nous a envoyé des photos et à Cyril pour son  compte-rendu!

« Troc de graines très réussi dimanche 3 février sur la place de la mairie de Vineuil.

De belles rencontres, des nouveaux contacts, des occasions de parler de permaculture, d’échanger des info sur les activités de Vineuil en Transition, les actualités, les lieux, les stages…

De nombreux échanges de semences reproductibles, assez bien étiquetées, de nouvelles graines à semer dans le jardin partagé cette année…

La prochaine fois, prévoir plus de tables, un atelier de fabrication d’enveloppes…

Un projet à venir: créer une grainothèque… »

 

Un matin de décembre au jardin de la Bonne Dame.

Avant les fêtes de fin d’année, nous nous sommes réunis au jardin de la Bonne Dame pour une plantation d’arbres fruitiers.dsc00258

Comme d’habitude, nous nous sommes retrouvés dans la bonne humeur autour d’un café et de viennoiseries.

Nous avions de nouvelles recrues!

 

 

Cela a aussi été l’occasion de constater que les semis de fèves avaient poussé, ainsi que quelques champignons!

 

 

Les travaux vont bientôt reprendre…

La NR parle des Incroyables!

Allez voir l’article de la Nouvelle République sur l’incroyable rencontre  en cliquant ici.

Les Incroyables de Vineuil.

10 nouveaux Incroyables Comestibles ont rejoint les 7 qui s’étaient installés l’année dernière!

Jean-Claude habitant la route de Chambord nous dit que les fraise ont beaucoup plu, les framboises moins et que les tomates arrivent!

Dominique de la rue des Paradis, nous parle du pied de tomates qui pousse bien et du pied de courgettes qui a pris un peu trop de place étouffant les radis et les haricots.

Toujours dans cette rue, Claudine (une cueilleuse de champignons!) a constaté que les salades plantées avaient trouvé preneur.

Rue François Villon, Michel a fini la récolte des fraises et attend les tomates.

Xavier qui habite dans la rue Françoise Giroud a rencontré un franc succès avec sa ciboulette, c’est un peu moins vrai avec le reste.

Catherine  a installé une jardinière (confectionnée dans l’atelier de Fabien Ravion) à Saint-Gervais-la-Forêt rue Louis Chesneau. Nous pouvons y trouver 4 plants de tomates différents, des soucis, un pied de courgette et un pied de potimarron.

L’aventure des Incroyables Comestibles se poursuit à Vineuil (10 personnes sont en attente d’une jardinière…)!!

Nouveaux ateliers « Fabrication de jardinières » pour les IC

La distribution de jardinières pour les Incroyables Comestibles lors du marché paysan du 11 avril 2018 ayant eu un tel succès, 2 ateliers de fabrication étaient organisés les dimanche 20 et 27 mai 2018. Fabien Ravion, charpentier-couvreur installé à Saint-Claude-de-Diray et membre de Vineuil en Transition, a eu la gentillesse de nous accueillir et de nous prêter son atelier et son matériel. Il nous a aussi prodigué de précieux conseils.

Résultat : 4 jardinières terminées en deux demi-journées. Une cinquième de grande dimension reste à finir. Elle trouvera sa place prochainement à la Chrysalide.

Des jardinières offertes pour les Incroyables Comestibles

Souvenez-vous : l’année dernière nous lancions le mouvement des Incroyables Comestibles sur Vineuil. Après un atelier de fabrication de jardinières à partir de bois de palette de récupération, ces dernières avaient trouvé place à différents endroits de la commune.

En 2018, les Incroyables Comestibles seront l’un des projets phare de l’association et l’événement majeur de l’année se déroulera lors du marché paysan organisé le 11 avril 2018 dans le cadre des journées vinoliennes du développement durable.
A cette occasion, nous présenterons la démarche des Incroyables Comestibles, mais surtout nous serons en mesure de proposer gratuitement aux vinolien(ne)s une dizaine de jardinières en bois et du compost. C’est grâce au soutien de la municipalité (dont les services techniques fabriqueront les jardinières) et de Val-Eco (qui fournira le compost) que cette opération a pu voir le jour. L’association espère également pouvoir proposer aux vinolien(ne)s des plants et graines pour garnir leur jardinière.

Les bacs proposées auront une dimension de 80 cm de longueur sur 35 cm de largeur et 40 cm de hauteur. Ils sont destinés à recevoir des plantes comestibles et à être placés sur l’espace public afin que tous puissent profiter des fruits et légumes produits. Les personnes souhaitant bénéficier d’une jardinière devront s’engager à respecter la charte des Incroyables Comestibles de Vineuil.

Si vous êtes intéressés par le mouvement des Incroyables Comestibles ou si vous souhaitez disposer d’une des jardinières offertes par la municipalité, contactez-nous.

Réunion du groupe Sensibilisation du 15 novembre 2017

Cela faisait bien longtemps que le groupe Sensibilisation ne s’était pas réuni. L’objectif de cette réunion était de définir les grandes actions de sensibilisation pour 2018.

Personnes présentes: Cyril, Christelle, Jessica , Philippe, Yannick, Hélène.

Les Incroyables Comestibles

  • L’association aura l’occasion de promouvoir les Incroyables Comestibles lors du marché paysan organisé pendant les journées vinoliennes du développement durable. A cette occasion, la municipalité nous fournira une dizaine de jardinières et VAL-ECO du compost que nous pourront proposer aux vinolien(ne)s
  • Voir avec la commune comment avoir l’autorisation de planter, quelle procédure ?
    Il faudrait un référent pour chaque zone des IC et penser à l’élaboration d’une charte
  • Voir pour le référencement (Yannick doit envoyer un mail)
  • Prévoir une zone destinée aux IC sur le verger (zone à délimiter avant la semaine du développement durable). Mise en place d’un panneau et de jardinières.
  • Garder une des jardinières offertes par la municipalité pour la Chrysalide.
  • Essayer de proposer les IC aux différents immeubles fournis prochainement en composteur collectif (« que fait-on du compost? »)
  • Pour communiquer autour des IC, organisation d’une projection publique suivie d’un moment d’échanges.
    (avant vacances de février, réfléchir au film).

Le verger pédagogique

  • Inauguration du verger pendant les journées vinoliennes du développement durable
  • Sur le verger, il serait bien de mettre un panneau d’affichage qui détaillerait les actions et les événements de VeT
  • Proposer des ateliers jardinage aux écoles
  • Proposer des ateliers « trucs et astuces » à faire au verger (exemple évoqué : les plantes perpétuelles pour la saison hivernale)
  • Plantothèque : mettre en place une collecte de surplus de semis ou de plants auprès de jardiniers amateurs (voir avec Vineuil environnement , Cyril, autres connaissances)

Défi famille énergie

  • L’association a décidé de lancer une équipe pour promouvoir le défi
  • Création de l’équipe à prévoir. Philippe est OK pour être le capitaine. Thierry Pellé a accepté de coacher l’équipe de VeT
  • Relancer Vineuil environnement, l’AMAP, les adhérents

Semaine du développement durable

  • L’association a été sollicité par la municipalité pour tenir un stand lors du marché paysan (voir Incroyables Comestibles) et à participer à une soirée projection-débat dont le thème reste à choisir (énergie ou alimentation).

Ciné-débat sur le réchauffement climatique du 17 novembre 2017

Le vendredi 17 novembre 2017, Le Secours Catholique de Loir-et-Cher nous invitait à participer à un ciné-débat autour du film Une suite qui dérange, le temps de l’action au côté de Jean-Noël Menard, pôle plaidoyer international du Secours Catholique, Thierry Murat du CCFD et de Cécile Greffion, chargée de mission développement durable, entre autre, auprès de la Communauté de Communes du Grand Chambord.

Voici une synthèse des réflexions croisées à l’occasion de cette soirée.

Appel à la mobilisation citoyenne : chacun peut et doit faire sa part, s’informer, se mobiliser… faire les bons choix pour l’alimentation, les déplacements, les énergies…

Vu le manque de public à la projection, nous avons conscience que les sujets abordés dans le film peuvent être anxiogènes pour les citoyens enfermés dans leur confort. Pourtant nous avons chacun des moyens d’agir, notamment pour notre bonne conscience envers les générations futures, pour s’organiser pour la survie de la biodiversité et de l’humanité, sans restreindre notre bien-être.

Individuellement :

  • faire les bons choix au quotidien, réduire sa consommation de viande, trier ses déchets…
  • soutenir les ONG qui luttent contre la faim dans le monde, plaidoyer pour la souveraineté alimentaire, sensibiliser aux problèmes internationaux…
  • lutter contre les paradis fiscaux, contre les multinationales qui confisquent les terres des agriculteurs locaux…
  • dénoncer les abus des multinationales, signer les pétitions…
  • participer au défit famille énergie positive
  • transmettre, influencer son entourage, montrer l’exemple
  • pratiquer le tourisme vert, éviter les voyages en avion…

Collectivement et localement :

Inciter nos collectivités locales, nos élues à faire des choix d’intérêt général en partenariat avec nos associations :

  • choix d’urbanisation, choix des végétaux plantés sur les espaces urbains…
  • rénovation des bâtiments…
  • soutenir les circuits court, agriculture locale, le bio dans les cantines…
  • réseaux de transport…
  • compost collectifs, jardins partagés…
  • relayer les bonnes initiatives, infos sur les aides existantes…

Globalement :

  • Al Gore montre et prouve les liens de cause à effet entre l’industrie polluante, le réchauffement climatique et les catastrophes de plus en plus violentes, avec conviction, notamment face au négationnisme de l’équipe Trump
  • par exemple, il a incité des investissements d’énergies solaires face aux pollutions du charbon en Inde…
  • anticiper les migrations de réfugiés climatiques à venir
  • soutenir l’agroforesterie, la résilience des paysans, aide au développement, à l’organisation sociale en autonomie…

Chacun peut agir à sa façon, à son rythme, sur bien des sujets qui nous concernent tous.

La conclusion de cette soirée a été : soyons optimistes dans l’action et l’entraide…